Silver and objects of vertu

Specialist

contact.photoTitle

Justine GISLER

The specialist is momentarily unavailable, please do send your message again in a few moments.
Thank you! Your message has been sent to the specialist.

Highlights

​Ménagère en vermeil, Minerve 1er titre, par Puiforcat, Paris, XXe. Modèle Elysée comprenant 331 pièces: 36 fourchettes, 18 cuillers et 36 couteaux de table, 36 fourchettes, 36 couteaux et 18 cuillers à entremets, 18 couteaux à fruits, 18 fourchettes et 18 couteaux à poisson, 18 fourchettes à gâteau, 18 cuillers à glace, 18 cuillers à thé, 18 cuillers à moka, 2 paires de couverts de service à poisson, 2 couteaux à pâtisserie, 2 couteaux à fromage, 2 paires de couverts de service à salade, 2 pelles à tarte, 2 cuillers à crème, 2 pelles à glace, 2 louches, 2 fourchettes et 2 cuillers de service et 1 cuiller de service en argent, 16640g. Dans son coffret en bois naturel  ouvrant par 6 tiroirs 

35000

Grand bassin d'époque George V en vermeil, par Robert Frederick Fox, Londres, 1912. Quadripode, la bordure mouvementée ornée de feuillage, le corps à motifs de volutes, fleurs et feuilles d'acanthe, les pieds griffes. Gravé aux armes du Clan Campbell avec devise "Ne obliviscaris", long. 68 cm, 11700g

34000

Imposante aiguière d'époque Victorienne en vermeil, par John Samuel Hunt, Londres, 1843. Le pied orné de 4 chevaux se cabrant et putti et le corps à décor figurant Poséidon sur son quadrige marin encadré de vagues et feuillage. Décor repoussé de 2 scènes en frise, la naissance de Vénus d'un côté et thiase marin avec Néréides et chevaux marins de l'autre, le corps gavée aux armes avec devise "Courage sans peur" et la base gravée "presented to Capt. Robert Douglas Barbor Inniskilling Dragoons by his Brother officers. And other Friends who have Formerly served in that Regiment with him" et "Late of 6th. Dragoons" suivi de noms autour de la base, h. 53 cm, 6500g


Son apprentissage terminé, John Samuel Hunt, neveu du célèbre orfèvre Paul Storr, rejoint ce dernier dans l'entreprise qu'il a fondée en 1819. Il collabore en tant qu'assistant, puis partenaire jusqu'à la retraite de Storr en 1838. J. S. Hunt succède ensuite à P. Storr à la direction de l'entreprise avec plusieurs partenaires et leurs fils respectifs, qui devient Mortimer & Hunt, puis Hunt & Roskell.

Connu pour le raffinement de ses pièces et la richesse des ornements en orfèvrerie et bijouterie, J. S. Hunt est très apprécié par la Cour impériale de Russie qui lui passe plusieurs commandes. Soucieux des détails, il soigne le naturalisme des pièces et l'ornementation.

Le 6th Inniskilling Dragoons est un célèbre régiment de cavalerie de la British Army. Créé à la fin du XVIIe, il a participé à de nombreuses batailles historiques, comme celle de la Boyne, de Waterloo ou encore de Balaklava pendant la Guerre de Crimée.
30000
A pair of Russian silver mounted cut-glass decanters sculpted with a winged horse, laurel leaves and grapevines, hallmarked Bolin, workmaster Konstantin Linke, Moscow circa 1885
26000

Deux importantes aiguières couvertes de style néoclassique en argent par Ignaz Joseph Würth, Vienne, 1782, du service Impérial Sachsen-Teschen, chacune reposant sur un piédouche mouluré de feuilles, le corps ciselé de canaux et orné d'une frise de rinceaux feuillagés et fleuris, le col mouluré d'une frise de perles, le couvercle feuillagé, l'anse en dauphin stylisé, gravée sous la base d'un numéro et d'un poids N2 M.4.15 et N4 M.4-8, h.  h. 34.5 cm, 2675 g

Provenance: 
Duc Albert de Saxe-Teschen et son épouse, née archiduchesse Marie-Christine d'Autriche, fille de l'impératrice Marie-Thérèse,
Leur neveu et fils adoptif, l'archiduc Charles d'Autriche, époux de la princesse Henriette de Nassau-Weilburg,
Leur fils aîné, l'archiduc Albrecht  d'Autriche (1817-1895), époux de la princesse Hildegarde de Bavière,
Leur neveu et fils adoptif, l'archiduc Frédéric d'Autriche, duc de Teschen (1856-1936), époux de la princesse Isabelle de Cröy, commandant suprême de l'armée austro-hongroise pendant la première guerre mondiale,
Leur fils unique Albrecht (1897-1955) s'étant engagé dans un mariage morganatique, l'héritage Teschen fut alors partagé
Vente Galerie Fischer, Lucerne, 6 May 1947, no. 49 & 51 - d'où l'achat de la famille propriétaire actuelle.

- Pour la majorité du service, figurant dans une collection privée française, voir vente Fischer, Lucerne (Suisse), Tafelsilber aus einem Fürtlichen Hause, 6 mai 1947 et par la suite :

- vente Sotheby’s Genève, European Silver, 15 mai 1995, lots 152, 163 et 164

- vente Sotheby’s, Genève, Silver, Gold & Fabergé, 18-19 novembre 1996, lot 78 (Fischer lot 64 compotier)

- vente Sotheby’s, Paris Important European Silver, Gold Boxes & Vertu, 17 mai 2011, lot 182 (Fischer lots 46 & 47 aiguières)

- vente Bonhams, Londres, Fine Silver and Gold Boxes, 19 juin 2013, lot 151

- vente Christie's, Londres, Centuries of Style..., 1-2 décembre 2015, lots 650 et 651 (Fischer, lot 34 légumier, lot 56 candélabre) 

Enfant préféré de l'impératrice Marie-Thérèse d'Autriche, l'archiduchesse Marie-Christine (1742-1798), sœur de la reine Marie-Antoinette de France, épouse en 1766 le prince Albert de Saxe (1738-1822), fils cadet de Frédéric-Auguste II, électeur de Saxe et roi de Pologne. Albert n'étant que sixième dans l'ordre de succession au trône de son père, l'impératrice améliore sensiblement sa fortune en lui accordant le titre de Duc de Teschen.

Le jour de son mariage, le couple reçoit de la part de l'impératrice un service en argent provenant des collections impériales et exécuté en 1748 principalement par l'orfèvre viennois Franz Caspar Würth (orfèvre en 1734 – décède avant 1771). Ce service est appelé premier service Saxe-Teschen puis fondu en 1797. Mais le nom de Service Saxe-Teschen est surtout lié à la seconde commande que le couple effectue auprès d’Ignaz Josef Würth (1742-1792), neveu de Franz Caspar. Une des raisons de cette commande est la nomination du duc comme co-gouverneur des Pays-Bas autrichiens. De style néoclassique et riche de 350 pièces, ce second service est livré entre 1779 et 1782 et son poids total avoisine les 680 kg. D'une qualité impressionnante, il rivalise avec ceux exécutés par les plus grands orfèvres parisiens.

Le Duc de Teschen n'eut pas d'héritier et légua sa fortune en 1822 à son fils adoptif, l'archiduc Charles d'Autriche, frère cadet de l'empereur François II, qui fit graver ses armes sur la plupart des pièces. Ce service resta dans sa descendance jusqu'à la période suivant la seconde guerre mondiale où une partie fut mise en vente chez Fischer à Lucerne (Suisse) en 1947.

 

Bibliographie :

Wolfram Koeppe, Vienna Circa 1780 An Imperial Silver Service Rediscovered, 2010 – page 53, cat. nos. 24, 27, 28,

Catalogue de l'exposition (comprenant les pièces conservées au Metropolitan Museum), The Metropolitan Museum of Art, New York, Yale University Press, 2010

Johann Kräftner, Das Prunkservice des Herzogs Albert von Sachsen-Teschen, ein Triumph Europäischer Silberschmiedekunst, 2010, Catalogue de l'exposition au palais Lichtenstein, Vienne, 2010-2011, Christian Brandstätter Verlag
43000
Ménagère en argent Minerve 1er tire, par Jean Després, Paris, XXe, comprenant 171 pièces: 24 fourchettes, 18 couteaux et 12 cuillers de table, 11 fourchettes,  12 couteaux et 11 cuillers à entremets , 12 fourchettes et 12 couteaux à poisson, 12 cuillers à thé, 12 cuillers à café, 12 fourchettes à gâteaux, 12 cuillers à glace et 11 pièces de  service, net 6835g
30000

An important William IV silver tankard by Paul Storr, London, 1833. The body richly chased with a bacchanalian scene on a matte ground, the knop featuring a putto picking grapes and the handle featuring a bacchante. The cover is engraved with an inscription, h. 38 cm, 3235g 

45000
Paire d'aiguières en argent, par J. C. Moore, Tiffany Young & Ellis, New York 1848-1852. De forme piriforme à décor en bas-relief de tulipes et liserons. Les anses en forme de branchage. Gravées des initiales RW surmontées d'un cimier et sous la base "S.K.M. to R.W. June 19th 1851". S.K.M correspondant à Susan Kearney Macomb. h. 36,5 cm, net 1400g 

Célèbre maison fondée en 1837 par Charles Lewis Tiffany, Tiffany & Co fut une maison pionnière dans les arts décoratifs. L'esthétique Tiffany des années 1850 annonce déjà certains mouvements artistiques de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, en proposant une ornementation d'inspiration naturaliste et japonisante. Tout en simplicité et élégance, le nouveau « style américain » émerge. Il se caractérise par une approche nouvelle de la nature plus libre et plus simple que l'esthétique alors en vogue en Europe. Les Américains proposent un style en adéquation avec ce concept alliant nature et ornementation abstraite et travaillée. La paire d'aiguières (lot xxx) présentée dans notre catalogue est le parfait exemple de cette esthétique naturaliste et présente déjà avec un demi-siècle d'avance les caractéristiques de l'Art Nouveau: tout en courbes, en enroulement et enchevêtrement dans une forme ondoyante avec décor unique de fleurs et de feuillage.

60000