Bijoux et montres

Spécialistes

contact.photoTitle

Guillaume BOURQUIN

Votre spécialiste n'est actuellement pas disponible. Merci de renvoyer votre demande!
Merci! Votre message a été envoyé à votre spécialiste.
contact.photoTitle

Nathalie COMBE

Votre spécialiste n'est actuellement pas disponible. Merci de renvoyer votre demande!
Merci! Votre message a été envoyé à votre spécialiste.
contact.photoTitle

Maxime ROUSSELET

contact.photoTitle

Marjorie VALLOTTON

Highlights

Harry Winston, bague platine sertie d'un diamants taille poire de 5.74 carats, VVS1, D selon le rapport GIA n°8338266 daté du 21/04/1993, épaulé de deux diamants taille poire, signée, doigt 54-14
170000

Solitaire or gris 750 serti d'un diamant taille brillant de 3.83 carats, E, VVS2 selon le rapport GIA n°2213660193 daté du 11/05/21, épaulé de diamants taille baguette, doigt 53-13

80000
Patek Philippe, Aquanaut, réf. 5165A-001, montre en acier avec indication de la date, circa 2010
Mouvement: cal. 324/393, automatique, 29 rubis, n°5556354
Boîtier: n°4860056, larg. 38 mm, fond en verre laissant apparaître le mouvement
Complication: date à guichet
Bracelet Patek Philippe : caoutchouc noir avec boucle déployante acier Patek Philippe
Accessoires: certificat d'origine mentionnant la date d'achat le 06/10/2010, facture d'une révision datée du 17/08/2021, écrin, manuel d'instructions, porte-documentations
En 2007 pour le 10ème anniversaire de l'Aquanaut, Patek Philippe présenta les références 5165 et 5167, qui se distinguent par leurs tailles: une largeur de 38 mm pour la première et de 40 mm pour la deuxième.
Equipée du même calibre que la Nautilus 5711 sorti un an plus tôt, l'Aquanaut intégre plusieurs innovations brevetées par Patek Philippe: le balancier Gyromax® et le spiral Spiromax® en Silinvar® qui maintient les oscillations à une fréquence de 28 800 alternances par heure.
La référence 5165, présentée ici, est en quelque sorte un modèle de transition, elle n'est restée au catalogue que pendant une courte période de cinq ans.

48000
Cartier, bague platine ornée d'onyx godronné et pavée de diamants taille brillant, signée, doigt 52-12
40000
Chaumet, bague or 750 sertie d'une émeraude colombienne de 4.446 carats taille octogonale, traitement mineur à l'huile selon le rapport SSEF n°108878 daté du 20/08/19, épaulée de diamants taille poire, signée doigt 54-14
50000
Gilbert Albert, importante pendulette composée d'un cristal de tourmaline partiellement recouvert par une végétation vivace en or 750 sertie de gouttes d'émeraudes, de perles de culture gold et rosées, de diamants taille brillant et enserrant un cadran amovible transparent laissant apparaître le mouvement mécanique, aiguilles dorées et noires, lunette à décor végétal, socle en marbre noir cerclé d'or, signée, h. 35 cm, boîte, pièce unique

Cette pendule est reproduite dans: Albert, Gilbert, Gilbert Albert 60 ans de création, Genève 2012, p.77 et aussi dans: Albert, Gilbert, Gilbert Albert Hier, Aujourd'hui et Demain, Genève 2016, p.31







48000
Patek Philippe, Celestial, Moscow Sky, réf 5102G-011, Ed. Limitée n°28/50, rare montre astronomique en or gris 750 dont le cadran représentant la carte du ciel de Moscou, circa 2008
Mouvement: cal. 240/165, automatique, 45 rubis, n°3580145
Boîte: n°4469746, diam. 42 mm, fond en verre laissant apparaître le mouvement
Complications: carte du ciel nocturne de l'hémisphère nord, phases et orbite de la lune, heure de passage du méridien de l'étoile Sirius et de la lune
Bracelet Patek Philippe: croco noir avec boucle déployante or gris 750 PPC
Signature: cadran, mouvement, boîte
Accessoires: certificat d'origine mentionnant la date d'achat le 24/06/2009, attestation d'origine mentionnant l'année de production en 2008, coffret remontoir Patek Philippe, boutons de manchette Patek Philippe en or gris 750 assortis, documentation, porte documentation, loupe d'horloger Patek Philippe, tissu de nettoyage et son anneau en bois et métal argenté Patek Philippe 

Présenté en 2002 à la Foire de Bâle, la référence 5102 est l'une des Grandes complications de la maison Patek Philippe. Ce modèle rare et exclusif a été produit à seulement 50 exemplaires.

La Celestial permet d'admirer à tout instant la configuration exacte du ciel nocturne dans l’hémisphère nord, avec le mouvement apparent des étoiles ainsi que la position de la lune et ses phases au cours du cycle lunaire. Une ellipse blanche sur le verre saphir encadre et vous indique la partie visible du ciel au-dessus de Moscou. Le cadran de la Celestial est composé de 3 disques de saphir superposés, tournant à des vitesses différentes afin de montrer les mouvements des étoiles et de la lune ainsi que les progressions des phases de lune. Cette prouesse technique est possible grâce à son mouvement qui se compose de 301 pièces en acier finies à la main. Il faut ainsi plusieurs mois pour assembler une montre Celestial.
Le modèle ici, 28ème pièce de cette série très exclusive est accompagné de sa paire de boutons de manchette assortis, de son écrin remontoir, de sa documentation, du certificat et attestation d'origine...




160000
Exceptionnelle paire de pendants d'oreilles XIXe s.
Montures en or gris serties de diamants taille ancienne retenant deux importantes gouttes de saphir (env. 55 ct chacune), poinçons français, h. 3.8 cm

La paire de pendants d'oreilles présentée ici est sertie de deux exceptionnels saphirs estimés à 55 carats chacun. La monture est réduite à sa plus simple expression met en valeur la beauté de ces gemmes, leur couleur et leur taille.

Il est extrêmement rare que ces bijoux traversent les siècles en restant toujours dans la même famille. Souvent, ils sont transformés, divisés, retaillés ou tout simplement vendus.

La découverte de ces pendants d'oreilles met en lumière une partie de l'histoire des grandes familles de ce monde dont les objets se transmettent de génération en génération. Les recherches sont remontées jusqu'au premier tiers du XIXe siècle, où le portrait d'une princesse portant ces bijoux avait été soigneusement conservé. Ils ne sont jamais apparus sur le marché jusqu'à ce jour!

En 1831, l'artiste polonais Jan Nepomuk Glowacki immortalise la princesse Isabela Sanguszko née princesse Lubomirska (1808-1868), portant aux oreilles deux gouttes de saphir. Le portrait a suivi les bijoux depuis le XIXe siècle, il permettait à la famille de les identifier et de garder un souvenir de leur ancêtre.

La famille Lubomirski est une très ancienne et importante famille polonaise qui remonte au Xème siècle dont la fortune et l'influence se sont accrues sur plusieurs siècles à tel point qu'en 1647, Stanislaw Lubomirsky reçoit de Ferdinand III de Hasbourg le titre de Prince du Saint Empire. Elle est liée aux plus grandes dynasties régnantes en Europe: Capétiens, Bourbons, Hohenzollern...


Issue de cette prestigieuse lignée, la princesse Lubomirska s'est mariée au prince Wladyslaw Hieronyi Sanguszko (1803-1870), issu lui-même d'une famille princière polonaise. Elle était la fille d'Henryk Ludwik Lubomirski (1777-1850), grand patron des arts et mécène, portraituré par Elisabeth Vigée-Lebrun qui le représenta enfant comme "génie de la renommée"...

Selon la tradition familiale, les pendants d'oreilles ont été transmis, au décès de la Princesse Isabela Maria Sanguszko, à sa sœur cadette Jadwiga Julia Wanda Lubomirska (1815-1895), troisième épouse du Prince Eugène Ier de Ligne, puis à leur fille Marie Georgine Sophie Hedwige Princesse de Ligne (1843-1898). C'est en 1862 au château de Beloeil, en Belgique, que Marie Princesse de Ligne épousa l'aïeul de l'actuelle propriétaire par qui ces saphirs exceptionnels lui sont parvenus génération après génération.

Ces impressionnantes gouttes de saphir sont montées de manière à ce que la couleur et la transparence soient mises en valeur sans être obstruées par le métal ni par d'autres pierres. Les montures ont été transformées à la fin du XIXe ou au début du XXe siècle probablement afin de les mettre au goût du jour et de changer les systèmes d'accroche, plus adaptés à la vie active de la Belle Epoque ou des Années folles.

Ce bleu si particulier - Synonyme de pouvoir et de prestige - qu'aucune autre pierre ne semble pouvoir imiter a de tout temps attisé la convoitise des puissants du monde entier.

Du haut Moyen-Age jusqu'au milieu du XIXe siècle les sources de saphir de bonne qualité étaient rares et la plupart provenaient de Ceylan (actuel Sri-Lanka). Dès le IVe siècle, le commerce de pierres en provenance de cette région était déjà international, se propageant de l'Asie jusqu'en Europe en passant par le Moyen-Orient grâce aux routes de la soie. Dès le XVe siècle, les voies maritimes deviennent plus utilisées et les échanges s'intensifient.


A notre avis, ces saphirs sont originaires de Ceylan et n'ont probablement subi aucun  traitement permettant d'améliorer leur couleur. Le fait que ces saphirs forment une paire quasiment identique en couleur et en poids procure à ce bijou historique le titre d'objet d'exception.
240000
Boucheron, sculpture figurant un héron en cristal de roche gravé posé sur des branchages en or 750. La huppe en or 750 texturé parsemée de diamants taille brillant, le bec en corail et les yeux sertis de lapis-lazuli ainsi que de bandes d'onyx. La base en cristal de roche cerclée d'or. Signé, numéroté 93247, h. 25 cm, coffre en chêne
20000
Cartier, bague Toi & Moi or 750 et platine sertie d'émeraudes et de diamants taille poire et brillant, signée, numérotée 016759, doigt 49-9
33000
Patek Philippe, Rare montre en platine chronographe à quantième perpétuel et phases de lune 
Signée Patek Philippe : cadran, mouvement, boîte ; réf. 5970P-001, n° mouvement 3932045/4476787, circa 2010
Cal. CH 27-70 Q, automatique, 24 rubis, cadran noir, index appliques argentés, graduation minute et tachymètre blanche, aiguilles argentées et blanches, chronographe à 2 compteurs avec secondes au centre, indication des phases de lune à guichet, indication du jour et du mois à guichet, indication de la date à 6h, indication des années bissextiles à 3h, indication des 24 heures à 9h, fond transparent laissant apparaître le mouvement, boîte sertie d'un diamant de 0.02ct, diam. 37 mm, boucle déployante PPC en platine, bracelet PPC cuir noir, certificat d'origine indiquant la date d'achat le 30 juin 2010, boîte, papiers

La référence 5970 est lancée en 2004 et succède à la référence 3970 au moment de la période de transition à la direction la manufacture entre Philippe Stern et son fils Thierry. Produite tout d'abord en or blanc et en or rose, elle est ensuite disponible en or jaune. C'est en 2008 que la version platine avec cadran noir apparaît sur le marché. La production de cette référence, fût la plus courte de la lignée des calendriers perpétuels, n'ayant duré que 6 ans (2004-2010). Très prisée des collectionneurs dès sa sortie, elle n'est plus disponible à la boutique dès 2011. Ce modèle avec cadran noir, rare et intemporel est aujourd'hui très recherché. Cette montre est restée en possession de l'actuel propriétaire depuis son achat en 2010 à la boutique de Genève


160000
Patek Philippe, Réf. 894, rare montre de poche squelette ultra-plate or 750
Signée Patek Philippe : mouvement ; réf. 894, n° mouvement 937.054, circa 1989
Cal. 17'170 SQ, mécanique, 18 rubis, cadran transparent laissant apparaître le mouvement, aiguilles noires, diam. 46 mm, certificat d'origine mentionnant la date d'achat le 04/03/1989, écrin
32000
Van Cleef & Arpels, broche ballerine en or 750 et platine sertie de saphirs taille rond et de diamants taille rose, signée, numérotée 71637, h. 3.7 cm (poinçons français)
41000
Patek Philippe, Nautilus, Réf. 5712, montre-bracelet phases de lune, date, réserve de marche, acier
Signée Patek Philippe : cadran, mouvement, boîte, bracelet ; réf. 5712/1A-001, n° mouvement 5.894.354, n° boîte 6.077.065, circa 2015
Cal. 240, automatique, 29 rubis, cadran noir-bleu texturé, index bâton et aiguilles luminescents, phase de lune à guichet, date, indication de la réserve de marche, compteur subsidiaire pour les secondes, larg. 40 mm, certificat d'origine mentionnant la date d'achat le 08/09/2015, pochette de voyage 

Crée dans les années 70 par Géral Genta la Nautilus reste un modèle incontournable pour les sportifs recherchant un look élégant. Le calibre 240 quand à lui naît il y a 42 ans dans le but de créer le mouvement à remontage automatique le plus plat possible. La première Nautilus à complication vît le jour en 2005 grâce à ce mouvement.
75000
Audemars Piguet, Royal Oak, Série A, montre-bracelet acier
Signée Audemars Piguet : cadran, mouvement, boîte, bracelet ; n° mouvement 141866, n° boîte A658/67658
Cal. 21C, automatique, 36 rubis, cadran noir petite tapisserie, index appliques bâton et aiguilles argentés, date à guichet, larg. 39 mm, écrin de voyage 

Au début des années 70, Audemars Piguet fait appel à Gérald Genta afin d'élaborer un modèle innovant pour une montre qui serait le parfait mélange entre élégance et sportivité.
Sa présentation à la foire de Bâle en 1972 reçu un accueil mitigé, en partie lié à son prix très élevé pour une montre en acier. Cependant, ce dernier se transforma rapidement en succès planétaire. Les 2000 premiers modèles sont connus comme ‘A-Series Royal Oaks’, dont cette montre fait partie, elles sont facilement reconnaissables grâce au logo "AP" se situant à 6 heures ainsi que la lettre "A" au dos de la boîte. 
38000
Jaeger-LeCoultre Reutter, Atmos, pendulette en galuchat, années 30
Signée Jaeger : cadran , n° mouvement 2046, 1935
Signée Reutter : cadran, boîte
Cal. 30A, mécanique presque perpétuel, chiffres romains et aiguilles noirs, 19.3x12x24.5 cm, extrait d'archives daté du 17/04/2019

Inventée en 1928 par Jean-Louis Reutter, puis mise au point et fabriquée par Jaeger-LeCoultre, l'Atmos est l'un des bijoux de l'horlogerie suisse. Son énergie est tirée d'un mélange de gaz qui s’étire et se contracte à chaque changement de température à l’intérieur d’une capsule hermétique. Le mécanisme se remonte ainsi sans intervention humaine.

17000

Mouawad, bague rosace or gris 750 sertie d'un diamant gris-bleu taille brillant de 1.28 carats, VVS2 selon certificat GIA n°1206282959 daté du 22/05/19, entouré de diamants roses et de diamants taille poire et brillant, signée, doigt 52-12

80000
Graff, bague or 750 ornée d'un diamant taille coussin fancy vivid yellow de 2.92 carats, VS1 selon le rapport GIA n° 12027611 daté du 13/06/02, épaulé de diamants jaunes taille brillant, signée. 
Monture supplémentaire en or 750 sertie de diamants jaunes taille brillant venant compléter la première, doigt 52-12
50000
Cartier, paire de clips Art Déco platine sertis chacun d'un diamant taille ancienne (env. 1.3 ct chacun) rehaussés de diamants taille baguette, brillant et carré, signés Cartier London, h. 2.7 cm
23000

Bague sertie d'un diamant de taille émeraude de 11.17 carat, H, VS1 selon certificat GIA n° 6194818867 daté du 2/02/2018, monture or gris 750 sertie de deux diamants taille trapèze

210000
Rolex, Daytona, rare montre platine cadran bleu glacier et lunette cerachrom monobloc marron en céramique
Signée Rolex : cadran, mouvement, boîte, bracelet ; réf. 116506, n° boîte 726Q3027, 
Cal. 4130, automatique, 44 rubis, cadran bleu glacier, index appliques bâton et aiguilles luminescents, chronographe à 2 compteurs avec seconde au centre, compteur subsidiaire pour les secondes, lunette marron graduée chiffres arabes blancs pour le tachymètre, diam. 40 mm, boîte

Emblématique, véritable mythe de la marque Rolex, le modèle Daytona est apparu en 1963. C'est en 2013 que fut présenté à Bâle la référence 116506 pour célébrer les 50 ans de ce modèle. Il s'agit la première Daytona réalisée en platine. Le cadran bleu glacier dédié uniquement aux modèles platine est associé à des compteurs marrons avec centre bleu glacier. Ainsi l'élégance et le contraste des couleurs permettent une parfaite lecture pour le pilote. Doté du Calibre 4130 entièrement conçu et mis au point par Rolex, ce mouvement présente des innovations renforçant la fiabilité et la résistance du mouvement au choc. Le modèle présenté ici dans un splendide état possède encore les plastiques de protection. 
38000
Van Cleef & Arpels, rare paire de clips d'oreilles fleurs "pavot" 2 ors 750, les pétales pavés de rubis en "serti mystérieux", les pistils sertis de diamants taille brillant, signés, numérotés 133746, poinçons français, h. 2.7 cm
Modèle similaire dans Van Cleef & ArpelsL'art de la haute joaillerie, page 116, Ed. UCAD, 2012

Cette superbe paire de clips d'oreilles est une pièce emblématique de la Maison par sa technique de sertissage invisible connu sous le nom de «Serti
mystérieux» et breveté par Van Cleef & Arpels en 1933. 
Quatre facettes supplémentaires sont taillées sur des pierres soigneusement sélectionnées et calibrées. Elles sont ensuite posées sur une résille d'or de façon à ce que la monture soit invisible. Des broches pivoines, des bagues boules ainsi que des bracelets souples seront réalisés grâce à cette technique. Le Serti Mystérieux requiert un savoir-faire si remarquable que très peu d’artisans joailliers, appelés «mains d'or», sont capables de les produire. Il faut plus de 300 heures de travail pour réaliser un seul clip.
218000
Importante et unique pendulette Patek Philippe dôme solaire laiton doré et émail cloisonné "oiseaux des étangs" par Elisabeth Perusset Lagger 
Signée Patek Philippe : cadran, boîte, mouvement, réf. 1362M, n°mouvement 1804504, circa 1991
Cal. 33, quartz alimenté par un panneau photo-électrique sur le dôme, anneau pour les heures doré, chiffres romains émaillés noirs, aiguilles noires et dorées ajourées, boîte cylindrique ornée de 3 panneaux extérieurs, d'un dôme et de 4 panneaux entourant le cadran en émail cloisonné polychrome bleu ciel à décor d'une grue dans un paysage floral, signée EPL pour Elisabeth Perusset Lagger, extrait d'archives daté du 21/08/2017 mentionnant la date d'achat le 2/04/1991, h.22 cm, service daté du 16/03/2016

Pièces uniques, les pendulettes solaires émaillées Patek Philippe sont des objets de collection devenus extrêmement recherchés ces dernières années. Mélange entre la tradition de l’émail et la modernité de l’énergie photoélectrique, chaque pendulette offre une thématique différente.

Art d’excellence, l’émaillage de cette pendulette porte la signature EPL pour Elisabeth Perusset Lagger (1929-2013), émailleuse de renom. Ses principaux ouvrages se retrouvent sur des pendulettes dôme des années 1975 à 1995. Elle affectionne tout particulièrement les thèmes de la chasse, les oiseaux, les bateaux à voile, l'histoire et les fleurs. Très en vogue à l’époque byzantine, les techniques d’émaillage n'ont cessé de se perfectionner. Un délicat cloisonné a été utilisé sur cette pendulette. Cette technique révèle le talent de l’artiste qui façonne des fils d’or pour réaliser les contours d'après un dessin établi. Les couleurs apposées ensuite avec un pinceau parfois plus fin qu’un cheveu sont le secret de chaque artiste. Ils utilisent leurs propres mélanges associés à différentes cuissons maîtrisées pour magnifier la couleur et rendre le décor vivant. Il s'agit d'un travail de patience et d’exception en raison du fait qu'il n’offre aucun retour en arrière, une simple poussière peut le remettre en cause. Le choix de panneaux incurvés pour cette pendulette rajoute un défi supplémentaire pour l’artiste.  

L’énergie photoélectrique qui alimente notre pendulette puise sa source dans la lumière qu'elle capte grâce à un panneau situé sur son dôme. La lumière n’étant pas disponible à toute heure, Patek Philippe qui débuta ses recherches en 1948 à ce sujet, fit breveter en 1954 un accumulateur d’énergie photoélectrique révolutionnaire à l’époque. Cette invention permet ainsi de stocker l’énergie soit de manière électrique dans l’accumulateur soit de manière mécanique en remontant un ressort. Une fois le ressort remonté, un commutateur-dijoncteur dirige l’énergie vers l’accumulateur. C’est quelques années après ce brevet qu’apparaîtront les 1 ères pendulettes dômes solaires émaillées toujours en production très limitée.

La pièce mise en vente ici est restée dans la famille de l’acheteur jusqu’à aujourd’hui et apparaît pour la première fois aux enchères aujourd'hui.



100000
Graff, bague en platine sertie d'un diamant taille brillant de 4.01 ct E VVS2 selon certificat du Gemological Institute of America n°1132846657 du 27/09/2011 épaulé de 2 diamants taille poire, doigt 53-13, signée, accompagnée de son écrin et de sa pochette de voyage
Numéro de certificat du GIA ainsi que la mention "GRAFF" gravés au laser sur le diamant
130000
Graff, paire de clous d'oreilles en platine sertis d'un diamant taille brillant de 3.21 ct E IF et d'un diamant taille brillant de 3.32 ct E IF selon certificats du Gemological Institute of America n° 2125861990 du 02/12/2010 et n°1126824751 du 10/11/2010, signés, numérotés 13564, accompagnés de leur écrin et de leur pochette de voyage
Numéros des certificats du GIA gravé au laser sur les diamants
210000
Important collier Art Déco en platine serti d'un diamant d'env. 14ct, de 2 émeraudes Colombiennes d'env. 75ct et 78 ct
Collier serti en son centre d'un diamant taille old european cut (env. 14 ct ), retenant deux importantes gouttes légèrement baroque d'émeraudes Colombiennes (env. 75 ct et 78 ct, moderate amount of oil), selon report du SSEF n°87466 du 2/09/2016. L'ensemble du collier est serti de diamants taille 8/8 et baguette (maillons supplémentaires). long. 35.5 -45.5 cm, h. éléments centraux 7 et 9 cm

Les émeraudes de Colombie sont les plus recherchées et ces spécimens sont d'une grande beauté. Leur couleur vert intense contenant une légère pointe de bleu est en effet rarement égalée par les émeraudes d'autres provenances. Le collier présenté ici retient deux gouttes d'émeraudes de Colombie d'une taille exceptionnelle.

 

Au début du XXe s. mariages ou célébrations officielles voient une unité dans la mode et les bijoux portés. Les indispensables sont le collier de chien, le sautoir de perles et l'élément de corsage. Le collier de chien se démodant, la longue chaîne diamant apparaît annonçant le sautoir des années 1920 et les colliers plus importants. Cartier crée nombre de colliers qui font sensation et dont les pierres centrales atteignent les 40 cts. La guerre marque une pause mais dès la réouverture de la bourse, les sorties à l'opéra signent le retour de la mode et des bijoux. Les colliers se font de plus en plus impressionnants, ils sont composés d'une chaîne à maillons de taille moyenne retenant des pendants élaborés aux formes géométriques, comme l'illustre parfaitement cette pièce.

520000
Cartier Paris, importante broche oiseau de paradis années 1940-50, 2 ors 750 dont l'oeil est serti d'une émeraude taille émeraude (env. 0.5 ct), le corps et la crête rehaussés de diamants taille brillant et rubis cabochon, se terminant par un plumage stylisé de fines lignes d'or tressées et mobiles ponctuées de diamants taille brillant, signée et numérotée 010591, h. 9.5 cm, 58g, écrin. Les premiers oiseaux sont apparus dans la vitrine de la rue de La Paix dès la fin des années 1920. Mais il faut attendre les années 1940 pour que ces volatiles deviennent une spécialité de la Maison. Oiseaux de paradis ou de basse cour, la mode des petits bijoux colorés et fantaisistes bat son plein. Félins, oiseaux, reptiles... La Maison Cartier s'est fait une spécialité du répertoire animalier, pour le plus grand bonheur de ses clientes légendaires.

Dès la fin des années 1940 une toute autre manière s’applique aux oiseaux de paradis comme aux autres animaux du bestiaire Cartier. Là ou régnait le pavage de pierres, l’or jaune piqué de touches précieuses triomphe, la place est aussi faite aux compositions linéaires de fil d’or dans lesquels s’enchâssent les gemmes comme le modèle présenté ici en vente. La presse s’enthousiasme pour cette légèreté qui s’accorde indubitablement au sentiment de soulagement qui domine après la guerre terminée. L’oiseau de paradis est à lui seul est une promesse de bonheur éternel.

40000
Bague en platine sertie d'un diamant solitaire (5.7 ct) épaulé de 2 diamants taille trapèze, doigt 52-12
255000
Tiffany & Co, importante paire de pendants d'oreilles en or 750 et diamants sertis de 4 diamants natural fancy yellow, even, de 5.27 ct VVS1, 5.14 ct VVS1, 3.08 ct VVS1, 3.01 ct VVS2 taille rectangle brillant modifiée selon certificats du Gemmogical Institute of America du 12/11/2013
Les diamants de couleur jaune naturelle sont particulièrement rares.
110000
Benoît de Gorski, bague en or gris 750 sertie d'une émeraude taille coussin de 13.24 ct, origine Colombie, traitement mineur, selon certificat Gübelin n°13048179 du 29/04/2013, entourée et épaulée d'un pavage de diamants, signée, doigt 53-13, 18g
35000
Adler, importante paire de pendants d'oreilles à pampilles or gris 750 sertis de diamants taille brillant (total env. 6.4 ct) et retenant des émeraudes taille poire (total env. 19.2 ct), signés, h. 8.2 cm, 29g, boîte
45000

Jean Fouquet, bracelet or 750 à motif géométrique, long.18.3 cm, 120 g

55000
Solitaire or gris 750 serti d'un diamant taille brillant de 14.77 carats, doigt 58-18
95000