807
CHF 15 000-25 000.-
Edgar Degas (1834-1917), "Jockey à cheval", monotype, 32x24,5 cm

Provenance indiquée au verso: Vente n°127, Collection Mlle Fèvre; Charpentier 12 Juin 1934, Schoeffer-Bellier; Quatrième vente d'atelier n°383a

Bibliographie: Atelier Edgar Degas, catalogue des tableaux, pastels et dessins par Edgar Degas et provenant de son atelier, 4ème vente du 2 au 4 juillet 1919, Galerie George Petit, Paris, p. 309, n°383a


Cette œuvre provient de l’atelier de Degas et est répertoriée dans la vente d’atelier organisée en 1919, 2 ans après la mort de l’artiste.

Il s’agit d’un monotype. Bien que cette technique soit considérée comme un procédé d’impression, et à ce titre une estampe, il s’agit d’une pièce unique au même titre qu’un dessin. L’artiste réalise un dessin à l’encre au pinceau sur une plaque, puis, avant séchage, la retourne sur une feuille qui est ensuite mise sous presse.  Il obtient ainsi une image fantomatique, et découvre une « impression » de son dessin. Cette démarche artistique novatrice nous renvoie au cœur des recherches fondamentales du mouvement impressionniste qui s’évertue à «donner une autre vision des choses».

Le thème des courses, notamment celui du «Jockey à cheval» va prendre une place prépondérante dans l’œuvre de Degas à partir de son voyage en Italie en 1858 où son ami Gustave Moreau lui fit découvrir sa passion du cheval.

Degas toujours avide de nouvelles expérimentations, (Pissarro le décrira un jour comme « Anarchiste, mais en Art »), se consacra à cette technique quasi inédite avec ardeur dès 1874 tel point que ses amis diront de lui «ce n’est plus un homme, c’est une plaque». Aujourd’hui connu comme l’inventeur du monotype (bien que cette technique existait déjà mais était peu utilisée en art), le MoMA a décidé de dédier une exposition à Degas et ses monotypes en 2016.